Plastie abdominale

L’abdominoplastie permet d’améliorer l’aspect esthétique du ventre et donc de votre silhouette. Elle consiste en une remise en tension de la peau du ventre et l’ablation de l’excédent cutané et graisseux abdominal, et peut être associée à une réparation des muscles abdominaux (cure de diastasis).

abdominoplastie

Indications de la plastie abdominale.

Les indications classiques à la réalisation d’une abdominoplastie sont :

  • Perte de poids importante à l’origine d’un excès cutané et graisseux abdominal. Chez certaines patientes, cet excès cutanéo-graisseux peut entraîner un véritable tablier abdominal. Souvent, même la pratique d’une activité sportive intensive, ne permet pas de retendre cette peau abdominale.
  • Absence de tablier, mais présence d’une peau abdominale très relâchée, avec de nombreuses vergetures, souvent associé à un diastasis (écartement) des muscles abdominaux (muscles grand droits de l’abdomen). Cette situation est fréquente chez les femmes après grossesses multiples.

Dans tous les cas, l’objectif d’une abdominoplastie n’est pas de perdre du poids. Elle ne permet pas de retirer la graisse interne située dans la cavité intra-abdominale. Si votre abdomen est distendu, « rond », avec peu de laxité cutané, il sera nécessaire de perdre du poids avant la réalisation d’une chirurgie.

Technique chirurgicale.

Trois gestes peuvent être associés durant la chirurgie.

1. Résection de l’excès cutané

Il existe deux possibilités en fonction de l’importance de l’excès cutané :

  • Plastie abdominale classique, indiquée en cas d’excès cutané important. La cicatrice se situe au dessus du pubis et se prolonge latéralement. Il sera nécessaire de repositionner l’ombilic une fois la peau retendue.
  • Mini-plastie abdominale, indiquée en cas d’excès cutané modéré. La peau réséquée est située uniquement sous l’ombilic, elle ne nécessite donc pas de repositionnement de l’ombilic. La cicatrice est plus courte et est située plus basse.

En cas de ptose des fesses ou d’excès cutané associé au niveau des flancs et bas du dos, il sera nécessaire de réaliser un bodylift (ou dermolipectomie abdominale circulaire).

2. Lipoaspiration

  • Pour améliorer le résultat final, une lipoaspiration est souvent associée, classiquement au niveau des flancs ou au dessus de l’ombilic.

3. Réparation des muscles abdominaux / Cure de diastasis

  • Cette réparation des muscles grands droits de l’abdomen est réalisée lorsqu’il existe un diastasis, c’est à dire un écartement important de ces muscles. Le bénéfice esthétique de cette réparation est important.
  • Cette situation est fréquente chez les femmes avec antécédents de grossesses multiples.

Déroulement d'une chirurgie d'abdominoplastie.

Consultation pré-opératoire :

Elle permet d’évaluer la gène du patient, sur laquelle le chirurgie apporte son expertise :

  • L’excès cutané, accessible à une résection par plastie abdominale classique ou mini-plastie abdominale.
  • La présence de zones d’excès graisseux localisées (lipoméries) au niveau des flancs ou de l’abdomen, accessible à une lipoaspiration.
  • La présence d’un écartement des muscles abdominaux, accessible à une cure de diastasis.

Intervention chirurgicale :

  • L’intervention est réalisée classiquement sous anesthésie générale.
  • Durée de l’intervention : 1h30 – 2h30

Post-opératoire :

  • L’hospitalisation dure en moyenne 2-3 jours.
  • La douleur est soulagée par la prescription d’antalgiques les jours suivant l’intervention.
  • Vous pourrez vous lever dès le lendemain de l’intervention.
  • Il est nécessaire de porter une gaine de contention abdominale pendant 4 semaines.
  • Des soins de cicatrices sont réalisés quotidiennement suivant les prescriptions.

Résultats de plasties abdominales

Résultat de profil plastie abdominale avec lipoaspiration chez un homme

Résultat de profil : plastie abdominale associé à une lipoaspiration chez un homme

 

Plastie abdominale et lipoaspiration chez l'homme

Résultat de face : plastie abdominale associé à une lipoaspiration chez un homme

Questions/réponses

Quelles sont les conditions pour être candidat à une plastie abdominale ?

La réponse du
Dr Haddad

  • Les conditions classiques pour pouvoir bénéficier d’une plastie abdominale sont :
    •       Bon état général.
    •      › Poids stable, avec IMC idéalement < 30.
    •      › Arrêt du tabac 45 jours avant la chirurgie.
    •      › Avoir bien compris la localisation des cicatrices.
Quel est la différence entre une mini-plastie abdominale et une plastie abdominale classique ?

La réponse du
Dr Haddad

  • Dans les deux cas, il s’agit d’une chirurgie ayant pour objectif une amélioration de la silhouette abdominale.
  • En fonction de l’importance de l’excès cutané, le chirurgien optera pour une de ces deux options.

 

  • En cas d’excès cutané important, il est nécessaire de réaliser une plastie abdominale classique avec un repositionnement de l’ombilic.
  • En cas d’excès cutané modéré, une mini-plastie abdominale peut être suffisante. La peau réséquée est située uniquement sous l’ombilic, elle ne nécessite donc pas de repositionnement de l’ombilic. La cicatrice est plus courte et est située plus basse.
Quel est la différence entre la graisse abdominale interne et externe ?

La réponse du
Dr Haddad

  • Comprendre et savoir différencier ces deux types de graisse est primordial pour une prise en charge adapté à chaque patient.

 

  • La graisse externe est située sous la peau et au dessus des muscles. C’est cette graisse qui peut être retirée par liposuccion ou plastie abdominale.
  • La graisse interne (située dans la cavité abdominale) est la graisse située autour des viscères. Cette graisse, qui est située sous les muscles abdominaux, n’est pas accessible lors de la chirurgie, et n’est d’ailleurs jamais visualisée lors d’une plastie abdominale. L’excès de graisse interne entraîne un abdomen distendu, rond, qui ne sera que très peu amélioré par la chirurgie. Chez ces patients, il est donc recommandé de perdre du poids, pour faire « fondre » cette graisse, avant la réalisation d’une plastie abdominale, afin d’améliorer le résultat esthétique final.
Plastie abdominale ou bodylift : comment choisir ?

La réponse du
Dr Haddad

  • Dans les deux cas, il s’agit d’une chirurgie ayant pour objectif une amélioration de la silhouette abdominale. C’est l’examen clinique, réalisé lors de la consultation pré-opératoire avec le chirurgien, qui permet de déterminer laquelle de ces deux interventions est indiquée.

 

  • La plastie abdominale est indiquée en cas d’excés de peau et de graisse située principalement au niveau de l’abdomen.
  • Le bodylift, lui, est indiqué en cas d’excés cutanéo-graisseux circulaire, c’est à dire situé au niveau de l’abdomen, des flancs et du bas du dos. Il s’agit donc d’une intervention plus lourde, avec une cicatrice circulaire sur 360°.
Quand reprendre le sport après une plastie abdominale ?

La réponse du
Dr Haddad

Les exercices légers peuvent être repris à partir de 6 semaines. Pour les exercices plus intenses, ou le port de charges lourdes, il est recommandé d’attendre 12 semaines après la chirurgie.

Quels sont les gestes pouvant être associés à la plastie abdominale ?

La réponse du
Dr Haddad

En fonction de la morphologie de la patiente, il peut être associée une cure de diastasis des muscles grands droits de l’abdomen (resserrement des muscles abdominaux), et une lipoaspiration des flancs et/ou de la région abdominale.

Posez votre question au Docteur Haddad

Bonjour docteur j’ai eu 3 cesariennes et je suis en ménopause, j’ai le ventre qui tombe sur le pubis.
Est-ce qu’une prise en charge est possible pour l’abdominoplastie ? Merci

Bonjour Madame,

La prise en charge d’une abdominoplastie est soumise à l’acception d’une demande d’entente préalable adressé au médecin conseil de la sécurité sociale. Pour qu’elle soit acceptée, il faut avoir un tablier abdominal recouvrant le pubis.

Bien cordialement,