Reconstruction mammaire par prothèses

Une mastectomie correspond à l’ablation de la glande mammaire, d’une partie de la peau du sein, et de l’aréole. Elle est souvent vécue comme une véritable amputation, avec un retentissement psychologique important.

La reconstruction par prothèses mammaire est un possibilité chez certaines patientes bien sélectionnées.

Indications de la reconstruction mammaire par prothèses

La reconstruction mammaire par prothèse mammaire peut-être indiquée :

  • Essentiellement en reconstruction mammaire immédiate. Elle permet de reconstruire des seins de volume faible à modéré. Son indication la plus fréquente est la mastectomie ne nécessitant pas de radiothérapie post-opératoire; c’est le cas classique des mastectomies prophylactiques entrant dans le cadre des mutations BRCA1 ou BRCA2.
  • Parfois en reconstruction mammaire secondaire après mastectomie. Elle est possible chez des patientes n’ayant pas eu de radiothérapie et ayant une bonne souplesse de la peau.

Dans tous les cas, une reconstruction mammaire prothétique est à éviter :

  • Chez les patientes ayant eu ou devant avoir de la radiothérapie.
  • Chez les patientes ayant un volume mammaire important.
  • Chez les patientes fumeuses.

Actuellement, les choix de la technique de reconstruction mammaire se dirigent le plus souvent vers des techniques autologues, comme la reconstruction par lambeau libre DIEP. Elle permettent d’éviter les complications à court et long terme des implants mammaires (infections, expositions, coques,…)

Technique chirurgicale

L’objectif de la reconstruction est de reconstituer le volume et les contours du sein. Les prothèses utilisées en reconstruction mammaire sont classiquement de forme anatomique.

En cas de reconstruction mammaire immédiate, la prothèse est mise en place dans le même temps que la mastectomie. La partie supérieure de la prothèse sera couverte par le muscle grand pectoral ; la partie inférieure sera soit sous la peau, soit sous une matrice dermique acellulaire.

Pour les reconstructions mammaires secondaires, un temps chirurgical préalable à la mise en place de l’implant définitif est fréquent :

  • Soit pour mettre en place d’une prothèse d’expansion tissulaire si la quantité de peau est insuffisante.
  • Soit pour réaliser un lipofilling afin d’améliorer la souplesse et la trophicité de la peau avant la mise en place de la prothèse définitive.

La plaque aréolo-mamelonaire (aréole + mamelon) sera reconstruite lors d’un autre temps opératoire.

Déroulement de l'intervention

Consultation pré-opératoire :

Le chirurgien plasticien doit maîtriser l’ensemble des techniques de reconstruction mammaire pour pouvoir donner un avis objectif à la patiente. Le choix se fera en fonction de l’histoire de la patiente, de ses antécédents, de ses désirs, et de l’expérience du chirurgien.

Intervention chirurgicale :

  • L’intervention est réalisée sous anesthésie générale.
  • Durée de l’intervention : 1 à 2 heures

Post-opératoire :

  • La sortie d’hospitalisation se fera en fonction de la quantité de liquide dans les redons.
  • La douleur est soulagée par la prescription d’antalgiques les jours suivant l’intervention.
  • Des soins de cicatrices sont réalisés quotidiennement pendant une dizaine de jour.
  • La patiente est revue en consultation post-opératoire de façon régulière par le chirurgien.

Photos/vidéos

Reconstruction mammaire droite par prothèse + lifting mammaire gauche

Résultat de face : reconstruction mammaire droite par prothèse + lifting mammaire gauche

 

Résultat de face : reconstruction mammaire droite par prothèse + lifting mammaire gauche : résultat de 3/4

Résultat de 3/4 : reconstruction mammaire droite par prothèse + lifting mammaire gauche

Questions/réponses

Les seins sont-ils symétriques après reconstruction mammaire par prothèse ?

La réponse du
Dr Haddad

  • Il est impossible d’obtenir une symétrie parfaite entre les deux seins, et une certaine asymétrie persistera toujours au niveau de la forme et du volume.
  • Le but de la chirurgie est d’apporter une forte amélioration en reconstituant le volume et les contours du sein, sans promettre la perfection.
Une reconstruction mammaire par prothèse est-elle toujours possible ?

La réponse du
Dr Haddad

  • La reconstruction mammaire par prothèse ne peut être proposée que chez des patientes bien sélectionnées : absence de radiothérapie, bonne qualité de la peau et des tissus de l’aire mammaire, patiente non fumeuse.
  • Actuellement, les techniques de reconstruction mammaire se portent de plus en plus vers des techniques autologues, c’est à dire utilisant les propres tissus de la patiente, évitant les inconvénients liés aux prothèses.
  • L’indication principale de la reconstruction par prothèse est la reconstruction mammaire immédiate après mastectomie prophylactique chez des patientes mutées BRCA1 ou BRCA2.

Posez votre question au Docteur Haddad

Bonjour Suite a un cancer du sein j’aimerai savoir si vous retouchez bien les deux seins? est ce que c’est vous qui choisissez la taille de prothèse ou bien on peut choisir par nous même?

Bonjour Madame,

La mise en place d’implants mammaires dans le cadre d’une reconstruction mammaire est plus complexe que lorsqu’il s’agit d’une simple augmentation mammaire esthétique. La décision de poser un implant ou non et le choix de l’implant dépendront de nombreux critères (taille du sein controlatéral, de la qualité de la peau, de la réalisation ou non de radiothérapie…..) Tout cela n’est possible a déterminer qu’après une consultation médicale avec votre chirurgien.
Lors d’une reconstruction mammaire, il est très fréquent de devoir aussi retoucher le sein controlatéral n’ayant pas eu de cancer, pour réaliser une symetrisation.

Bien cordialement,