Chaque année, de plus en plus d’hommes poussent la porte des cabinets de chirurgie et médecine esthétiques, et ce sans avoir à rougir. En effet, ces messieurs passent désormais le pas beaucoup plus facilement qu’auparavant puisque le secteur de la beauté n’est désormais plus uniquement réservé aux femmes. Parmi les interventions les plus demandées se trouve la pénoplastie – également appelée phalloplastie esthétique – qui se démocratise et devrait devenir aussi « banale » que celle pratiquée chez ces dames pour les seins.

Un traitement médical ou chirurgical qui permet aux hommes de retrouver de l’assurance et de pouvoir s’épanouir dans leur intimité en leur permettant de mettre en adéquation, de façon adaptée, l’image qu’ils se font de leur virilité avec leur corps. Dès le début des années 1900, la médecine s’est intéressée aux chirurgies possibles pour pouvoir élargir et allonger le pénis pour les hommes en mal d’assurance. Petit point sur les différentes techniques esthétiques qui permettent aux patients de retrouver confiance et assurance.

Vous avez dit pénoplastie ?

La taille moyenne du pénis au repos est de 6 à 11 cm et 12 à 14 cm en érection. Le complexe de la taille du pénis est dans la plupart des cas injustifié. Toutefois, certains hommes ont un véritable mal-être dû à la taille de leurs attributs masculins qui ne correspond pas à l’image qu’ils s’en font. Plus épais ou plus long, bien que la taille ne fasse rien à l’affaire, ils vivent un véritable malaise dans leur vie de tous les jours pouvant mener jusqu’à l’impuissance. La pénoplastie offre à ces hommes le moyen de se sentir bien à travers leur intimité et en fonction de leur propre critère. Rallongement ou élargissement, le deux sont possibles, mais le médecin pourra lors d’une demande proposer différentes approches en expliquant les avantages et les inconvénients de chacune.

En effet, voilà prés d’une centaine d’années maintenant que la médecine s’intéresse aux techniques pour soulager les hommes complexés par la taille de leur sexe. Jusqu’alors, seule la chirurgie esthétique était propice à satisfaire le besoin d’estime de soi de ces messieurs à travers le lipofilling ou la section des ligaments suspenseurs, mais ces deux méthodes nécessitent une anesthésie générale et entraînent des suites opératoires pouvant décourager les patients. Aujourd’hui, la médecine esthétique offre également une solution pour soulager les hommes en mal d’estime de soi grâce à l’injection d’acide hyaluronique. Deux techniques, deux approches bien différentes : l’une chirurgicale, l’autre médicale.

La pénoplastie médicale par injections d’acide hyaluronique

La pénoplastie médicale consiste à des injections d’acide hyaluronique, une substance biocompatible et biodégradable puisqu’elle est naturellement présente dans l’organisme. Une méthode douce et innovante sans aucun risque de rejet qui est pratiquée sous anesthésie locale et ne nécessite aucune incision. L’objectif est d’augmenter la circonférence du pénis et le volume du gland en injectant le produit résorbable sous la peau pour qu’il se répartisse parfaitement et que le résultat soit harmonieux. L’intervention ne dure qu’une vingtaine de minutes : après avoir appliqué la crème anesthésiante, le médecin procède aux injections de l’acide hyaluronique au moyen d’une fine canule et en fonction du résultat recherché.

Il est important de souligner que contrairement à la technique chirurgicale, la pénoplastie médicale est réversible. Grâce à l’utilisation d’une canule spécifique, les résultats sont harmonieux et totalement naturels sans entraîner d’éviction sociale. Les effets du produit sont immédiats et finaux sous trois jours – le temps que le produit soit bien en place -, avec une augmentation de la circonférence du pénis de 2 à 4 cm pour une durée entre 15 et 18 mois. Un mois après l’intervention, le résultat peut être affiné si nécessaire lors d’une visite de contrôle et les injections peuvent être renouvelées au bout de 12 ou 18 mois dans le but de maintenir les effets, mais également pour un gain de taille d’une durée prolongée à mesure des injections.

À noter que la technique de la pénoplastie médicale sert également à diminuer l’hypersensibilité et offre donc certains bénéfices fonctionnels au patient.

Choisir de passer par la case chirurgie avec le Lipofilling

Contrairement à l’élargissement médical par acide hyaluronique, la pénoplastie chirurgicale se pratique sous anesthésie générale et offre un résultat définitif et irréversible sur la longueur ou l’épaisseur du sexe.

Il existe deux techniques principales pour cette intervention délicate, en fonction de la demande du patient et de la consultation pré-opératoire avec le chirurgien.

  • La technique pour l’élargissement est le lipofilling. Elle consiste à injecter de la graisse prélevée sur le corps du patient dans des zones spécifiques et traitée. Pour se faire, le médecin utilise une canule pour infiltrer sous la peau de petites quantités de graisse.
  • La pénoplastie d’allongement se fait par section du ligament suspenseur. Le patient gagnera grâce à cette méthode 3 à 5 cm en longueur, un gain visible uniquement au repos.

L’opération dure au total entre 45 minutes et une heure. Les suites sont plus lourdes que celle de la pénoplastie médicale, mais l’approche chirurgicale offre une augmentation de la taille du pénis définitive.

Les résultats sont à la fois naturels, stables et immédiats, mais le patient devra attendre environ 1 semaine avant que l’œdème lié à l’intervention ne disparaisse complètement et 3 à 4 semaines avant de reprendre une activité sexuelle normale. Diamètre et circonférence de la verge sont augmentés que ce soit au repos ou en érection.