Avant la réalisation d’une augmentation mammaire par prothèses, le patient aura au minimum deux rendez-vous avec son chirurgien plasticien. Ces consultations sont primordiales pour répondre aux nombreuses questions qui sont systématiquement abordées, notamment le choix de la prothèse mammaire.

Il est très important de comprendre qu’on ne choisit jamais ses prothèses mammaires en fonction de ce qu’a pu avoir une « amie ». Chaque patiente est différente, et le choix de vos implant doit être personnalisé en fonction de votre morphologie (épaisseur de votre glande mammaire, largeur de la poitrine, symétrie des deux seins…), de votre qualité de peau, ou encore de votre mode de vie (activité sportive, antécédent de grossesse, variations de poids,…).


 

Quelles sont les questions spécifiques à la pose de prothèses mammaires ?

La réalisation d’une augmentation mammaire par prothèses nécessite de faire des choix et de répondre à plusieurs questions liées aux implants mammaires :

  • Prothèse ronde ou anatomique ?
  • Prothèse remplie de sérum physiologique ou de silicone ?
  • Quelles sont les caractéristiques du gel de silicone : cohésivité, fermeté ?
  • Ou placer la prothèse : devant ou derrière le muscle ?
  • Quel volume choisir et comment se décider ?
  • Quelle est la durée de vie d’une prothèse mammaire ?
  • Quel est le prix d’une augmentation mammaire ?
  • Le risque de maladies auto-immunes augmente t-il ?
  • Le risque de cancer augmente t-il ?

Il sera très important de répondre à ces questions et de démêler le vrai du faux lors de ces consultations pré-opératoires.


Prothèses rondes ou anatomique ?

prothèse mammaire ronde anatomique

Prothèse ronde (gauche) et anatomique (droite)

Une prothèse anatomique est une prothèse se rapprochant le plus de la forme d’un sein naturel, en forme de « goutte ». La partie supérieure de l’implant qui sera au niveau du décolleté est en pente douce, pour un résultat plus naturel moins bombé. C’est sur la partie basse de l’implant qu’il y aura le plus de volume, pour obtenir un galbe du sein plus important. Les prothèses anatomiques ont un interêt essentiellement pour des augmentations de volume important. L’inconvénient principal des implants anatomiques est qu’ils peuvent tourner et ainsi déformer le sein.

La prothèse ronde, elle, donnera un décolleté un peu plus bombé. Mais cette notion est à relativiser : il a été montré par plusieurs études scientifiques qu’en réalité, la différence entre prothèses anatomiques et rondes était peu visible. C’est dû au fait qu’en position debout, avec la gravité, une prothèse ronde mimera la forme d’une prothèse anatomique. L’avantage principal d’une prothèse mammaire ronde est que même si elle tourne, cela n’aura pas de conséquence sur la forme du sein.

Il est de plus en plus fréquent de faire ce que l’on appel une augmentation mammaire composite. Elle consiste à mettre une prothèse ronde associé un un lipofilling pour donner une forme plus naturelle au sein. Elle est d’autant plus indiquée que le sein est bas, pour donner un effet de décolleté plus haut.


Faut-il mettre l’implant mammaire devant ou derrière le muscle ?

A l’issu de l’examen clinique, le chirurgien aura le choix entre 3 localisations différentes :

  • Derrière le muscle grand-pectoral : loge retro-musculaire pure.
  • Devant le muscle grand pectoral : loge retro-glandulaire ou pré-musculaire.
  • Association des deux localisations précédentes : technique en dual plan.

Actuellement, c’est la technique du dual plan qui est la plus utilisée, notamment chez les patientes avec une glande mammaire peu épaisse (bonnet A ou B). C’est la technique qui donnera le résultat le plus naturel, avec une diminution des complications (coques).

augmentation mammaire dual plan

Position de l’implant mammaire en Dual Plan


Comment choisit-on le volume de son implant ?

Il existe trois méthodes pour aider au choix du volume : 

  • Montrer des photos avant/après. Cela permet de mieux comprendre la demande de la patiente.
  • Faire un essayage lors de la consultation, avec des prothèses de tailles différentes.
  • Faire une simulation en 3D avec le logiciel Crisalix

Plus d’informations ici sur le choix du volume de vos prothèses mammaires.


Quelle est la durée de vie d’une prothèse mammaire ?

Il s’agit d’une des questions les plus fréquente : au bout de combien de temps doit-on se faire réopérer pour changer ses implants ?

A l’heure actuelle, il n’y a plus de durée de vie à proprement parler. Les implants mammaires ont beaucoup progressé, tant au niveau du gel que de l’enveloppe. On ne demande plus aux patiente de changer leurs implants tous les 10 ans.

On peut changer ses implants mammaires pour deux raisons principales : 

  • Soit par ce qu’il existe une gène esthétique. Par exemple si vous souhaitez augmenter ou diminuer le volume de vos seins. Ou encore si avec le temps votre poitrine a changé et est plus tombante (avec l’âge, après une grossesse ou une perte de poids). Dans ces cas là, on profitera de l’intervention pour changer les implants.
  • Soit par ce qu’il est survenue une complication, essentiellement une coque ou une rupture de l’implant.

Si vous avez des prothèses mammaires depuis 10 ans, que la forme de vos seins vous plait et que vous n’avez pas de soucis particulier avec vos implants, il n’y a pas d’indication systématique à les changer. Il faudra par contre faire vérifier régulièrement l’état de vos implants, ce qui est de toute façon systématique à partir de 45 ans avec la réalisation d’une mammographie tous les 2 ans.


Le risque de cancer augmente t-il après une augmentation mammaire ?

L’enveloppe entourant le gel de silicone peut être de trois types : lisse, micro-texturé ou macro-texturé. Depuis 2018, les implants mammaires avec enveloppe macro-texturée sont interdits en France. Cette interdiction fait suite à un lien extrêmement rare entre ce type de texturation (essentiellement les prothèses ALLERGAN avec texturation macro-texturée Biocell) et la survenue d’un lymphome anaplasique à grande cellule. Ce type de texturation est quasi-exclusivement réservé aux prothèses anatomique, pour diminuer le risque de rotation.

A l’heure actuelle, les seules prothèses mammaires utilisées sont celles avec une texturation lisse ou micro-texturée. Utiliser un implant anatomique avec une texture lisse ou micro-texturée augmente fortement le risque de rotation, et donc de réintervention. C’est la raison pour laquelle nous utilisons actuellement essentiellement des prothèses rondes.

Pour les patientes porteuses d’implants macro-texturées, notamment de la marque ALLERGAN, des recommandations précises sont disponibles.


Existe t-il un risque de maladie auto-immune liée aux prothèses mammaires ?

L’ensemble des études scientifiques réalisées ne montrent aucun lien entre prothèses mammaires pré-remplies de silicone et la survenue de maladie auto-immunes.


Quel est le prix d’une augmentation mammaire par prothèses ?

Le prix d’une augmentation mammaire est variable en fonction de plusieurs critères :

  • Complexité de l’intervention : y-a-t-il une asymétrie ? une malformation ?
  • Existe-t-il un geste associé à réaliser dans le même temps comme un lifting mammaire ou une injection de graisse ?
  • Existe-t-il une partie des frais qui peuvent être pris en charge ?
  • Quel type de prothèse est utilisé ?

En fonction de ces critères, le chirurgie vous fera un devis détaillé à l’issus de la consultation.